Aide pour l'utilisation du programme de généalogie CNARILH

  1. HYPOTHÈSE
  2. PRÉSENTATION DE L'INTERFACE
  3. PRÉSENTATION DES ARBRES
  4. LA LISTE DES INDIVIDUS
  5. LES MENUS
  6. IMPORTATION / EXPORTATION D'UN FICHIER.
  7. IMPRESSION DES ARBRES
  8. CONSEILS POUR VOS PHOTOGRAPHIES
  9. Ce que je n'ai pas encore pu intégrer:
Pour l'installation du programme, ou sa mise à jour, suivez ce lienTELECHARGER

CNARILH est l'abréviation de "Cousins et cousines, Neveux et nièces, Anciens et ancêtres, Rapportés et recomposés, Imagez vos Liens Héréditaires".
C'est en effet à la recherche d'un logiciel de généalogie qui permette de faire afficher sur une même page, mes cousins et cousines, et mes neveux et nièces que je me suis rendu compte qu'aucun ne permettaient de le faire complètement. En effet, au vue des différentes unions qu'un individu peut avoir, les liens héréditaires sont moins directs, et rendent l'arbre moins régulier.

Aussi je me suis atteler à la tâche, et après des soirées et des week-end de programmation, je vous présente mon logiciel de généalogie CNARILH.

HYPOTHÈSE


J'ai pris les hypothèses suivantes:

Beaucoup d'entre vous utilisent déjà un logiciel de généalogie, et n'auront sans doute pas envie de retaper tous leur arbre pour utiliser mon logiciel. Étant donné qu'il existe un format d'échange commun entre ces différents logiciels, je suis parti sur ce format (GEDCOM) pour programmer. N'étant ni mormon, ni puriste, et afin d'alléger la tâche, j'ai, je l'avoue, fait l'impasse sur certaines informations que l'on pourra trouver dans le standard GEDCOM, pour ne garder que l'essentiel. Exemple, je ne fais pas la différence entre l'union civile et l'union religieuse, c'est l'union tout court. Donc si vous avez saisi dans votre logiciel très performant une union civile et une union religieuse, vous serez sans doute déçu de voir l'union religieuse disparu après ré-import de votre arbre, enregistré avec mon logiciel, et réouvert avec votre logiciel  très perfectionné. La solution, enregistrer une copie de votre fichier GEDCOM, pour l'ouvrir avec mon logiciel, et garder ainsi votre arbre bien complet.

Le plus grand nombre d'enfants qu'ai eu l'un de mes ancêtres, est 24. Bien évidemment, il a eu pour cela plusieurs unions, mais je suis quand même parti sur cette quantité pour le nombre possible d'enfants dans chaque union.
Le plus grand nombre d'union qu'ai eu l'un de mes ancêtres est 3. Par sécurité, j'ai prévu que chaque individu puisse avoir 4 unions dans laquelle il puisse donc avoir 24 enfants. A part les polygames et les harems, je dois englober un bon nombre de cas.

Certains n'ont pas à leur disposition un logiciel de généalogie gratuit, mais souhaitent pouvoir naviguer dans l'arbre qu'une autre personne à mis au point, et peut-être se prendre eux aussi au jeu, pour rentrer une partie de l'arbre qui leur manque... ce logiciel est aussi fait pour eux.

PRÉSENTATION DE L'INTERFACE

Voici la nouvelle présentation de l'interface:
Le masque de saisie
J'ai essayé de regrouper sur l'interface utilisateur, le maximum d'informations, sur l'individu, et sa famille.
Les 3 premières rangées de boutons permettent de visualiser d'un coup, les parents, grand-parents et arrières grand-parents.
Dessous la partie de gauche comporte les informations sur l'individu, que l'on peut aisément modifier, en double-cliquant sur l'information concernée, ou en cliquant sur l'étiquette de légende.
Juste à droite le la photo, on trouve une liste des frères et sœurs de l'individu. Cette liste comportera un ascenseur si le nombre de personnes est trop important.
A coté des frères et sœurs, la liste des oncles et tantes.
Et en dessous des oncles et tantes, les cousins et cousines.
En bas de la fenêtre, les zones des unions de l'individu, et dans le dernier cadre, les neveux et nièces.

On peut double-cliquer sur n'importe quel nom affiché, pour naviguer dans l'arbre.
Mais la case la plus importante, est la case "FAMILLE ÉLARGIE" Elle permet de visualiser les demi-frères et sœurs, les conjoints des oncles et tantes, et tous les cousins et cousines de votre génération avec leur conjoints, et tous vos neveux et nièces, avec ensuite les petits cousins (enfants de vos cousins):
Masque de saiie avec famile élargie

Depuis la version 2 du programme, les possibilités d'affichages ont été perfectionnées:
Les zones d'affichages sont configurable à la demande, en hauteur comme en largeur: positionnez votre souris entre 2 cadre, ou sur le coté de la photo pour que votre pointeur se transforme en une barre avec une double flèche, et étirez la zone. Vous pourrez ainsi avoir plus de place pour la photo, ou pour le texte, à votre goût. Les paramètres sont enregistrés avec le fichier.
Famille recomposées
Les listes des familles sont déroulantes, ce qui permet de voir non seulement le conjoint et les enfants du personnage, mais aussi ses petits enfants. Les conjoints sont facilement repérables, car ils ont leur nom de famille, alors que les enfants sont déclinés que par leur prénom.

PRÉSENTATION DES ARBRES


Mais ce n'est pas tout, et passons tout de suite à l'onglet "ARBRE DES COUSINS" pour IMAGER votre arbre:
Arbre des cousins
Arriver à ce stade là, je pense que vous serez aussi heureux que moi de pouvoir trouver enfin un arbre généalogique qui prenne en compte votre nièce issue d'une première union de votre belle-sœur, et vos oncles et tantes, et leurs enfants, issus de la deuxième union de votre grand-père maternel :-)
Bien sur, cela n'est qu'un exemple des possibilités de mon logiciel, que j'ai testé avec l'arbre de ma famille, qui comporte plus de 4000 individus, et avec celui de ma femme qui comporte près de 2000 individus. N'ayez donc pas peur d'ajouter de ancêtres et leur descendances. Bien entendu, on n'arrive jamais à faire afficher les 4000 individus en même temps!
La forme ovale représente les unions et le lieu de l'union. Pour notre exemple, aucune union n'a été rentrée.
En fonction du facteur de zoom sélectionné avec le petit curseur, on fait apparaitre les caractères et les photos plus ou moins grosses, il faut ensuite utiliser les ascenseurs pour voir les parties cachées.
Une case à cocher permet d'agrandir la zone d'affichage de l'arbre, quand ils sont vraiment très étendus, mais vous devrez disposer d'un peu de mémoire vive sur votre ordinateur pour utiliser cette fonctionnalité (1Méga octet sera nécessaire pour avoir une image fluide).

Passons à l'arbre des ascendants
Arbre des ascendants
Évidemment, sur mon exemple, cet arbre ne présente pas un gros intérêt, mais dans votre arbre bien complet, ce sera super.
Vous pouvez faire afficher les photos en cochant la case adéquate, et régler le nombre de caractère à afficher pour vous adapter à votre cas.
Notez que l'arbre est dirigé de haut en bas, car il s'agit de vos racines (voilà c'est dit comme ça il n'y aura pas de remarques désobligeantes pour avoir utiliser la solution la plus simple pour positionner chaque cadre dans une fenêtre ou l'origine est en haut à gauche).
Les petits chiffres situé au dessus d'un ailleul sont le nombre de frères et sœurs qui ont été enregistrés, cela permet de repérer facilement les familles nombreuses.
Vous pouvez enregistrer l'image intégrale de votre arbre, pour ensuite l'exploiter à votre guise, puisque c'est une image au format JPG.

LA LISTE DES INDIVIDUS


J'aurai pu commencer par elle, mais je vous sentais impatient de voir en premier l'interface et les arbres.
Liste des individus
Cette liste vous permet de retrouver facilement un individu, lorsque vous êtes un peu perdu dans les méandres de votre arbre.
En double-cliquant sur un nom, vous basculer à la fiche de saisie de cet individu.
Quand la liste est assez longue (19998 individus maximum), vous pouvez la trier par ordre alphabétique, afin de faciliter la recherche d'une personne.
J'ai aussi intégré la liste des familles avec les individus qui la compose. Vous pouvez double-cliquer sur le numéro de la famille pour accéder à la fiche du père. Comme dans un tableur, vous pouvez élargir les colonnes.

Les anniversaires
La liste des anniversaire
En déroulant la liste et en sélectionnant un mois, vous verrez apparaitre les dates et noms des anniversaires des personnes nées pendant le mois sélectionné, et l'age qu'ils ont atteint ou qu'il atteindrons dans l'année en cours.
Par défaut, je ne fais apparaitre que les personnes vivantes (pas de date de décès enregistrées), mais pour les gros arbres, un filtre permet de ne sélectionner que les proches du personnage centrale. Un message vous rappelle qu'il faut d abord avoir attribué les numéros de SOSA à une personne avant de pouvoir utiliser cette fonctionnalité. Si vous l'avez déjà fait, le filtre marchera sans problème.

LES MENUS


Le menu FICHIER comporte les classiques "Ouvrir" qui permet de changer d'arbre.
"Nouveau" vous remet tout à zéro, en créant une fiche pour vous, et votre père et après bon travail...
"Enregistrer" régulièrement votre arbre pour être certain de ne pas perdre vos informations (je ne serai que trop vous conseiller de faire des copies de sauvegardes régulièrement).
"Quitter" vous invitera à enregistrer les modifications avant la fermeture de la fenêtre.

Le menu AJOUTER permet de créer des nouvelles fiches pour les individus.
des boites de dialogues vous incitent à rentrer les principales informations, en vous facilitant la saisie des informations connues.
Les particularités concernent l'ajout des enfants et des conjoint, puisqu'il y a plusieurs possibilités suivant le nombre d'union. Sachez que si vous devez entrer un demi-frère ou demi-sœur, il vous faudra auparavant saisir le conjoint, sinon l'enfant est placer d'office dans la première union.
Pour entrer un deuxième conjoint, quand cela vous sera demandé, saisissez en chiffre entre 2 et 4. Le programme vérifie la pertinence de votre réponse, et adapte votre choix pour optimiser la répartition des unions (c'est à dire que vous pouvez toujours taper 4 alors qu'il n'y a qu'une famille de saisie, la deuxième famille sera sélectionnée). Quand la capacité est dépassée, un message vous met en garde Contacter moi pour que je modifie cette limite.

Le menu OUTILS vous permet d'indiquer ou sont stockés vos fichiers GEDCOM et les photos (les photos peuvent être dans un répertoire différent). Pour modifier le chemin, je vous conseille de faire un copier coller du chemin à partir de l'explorateur, ceci vous évitera de faire une faute de frappe, mais le plus simple est de double-cliquer sur l'emplacement d'une photo et de parcourir votre disque pour indiquer ou est la photo, et toutes les autres qui sont au même emplacement seront automatiquement retrouvées.
Les autres outils permettent de convertir facilement un fichier GEDCOM, car ils ne sortent pas parfaitement (caractères spéciaux), et ne tiennent pas compte de l'ordre chronologique des évènements (mariages, naissance). Voir la rubrique connexe "Importation/Exportation d'un fichier"

IMPORTATION / EXPORTATION D'UN FICHIER.

Vous travaillez aujourd'hui avec un logiciel de généalogie, et vous voulez exporter votre fichier pour pouvoir le lire avec mon logiciel CNARILH.
Voici comment procéder:
    Ouvrer votre logiciel de généalogie, et ouvrer votre fichier.
    Rechercher dans les menus "Exporter" au format GEDCOM.
    Exporter un fichier au format GEDCOM
Comme pour l'exemple ci dessus, sélectionner "GEDCOM" et sélectionner les "Médias" pour avoir les chemins vers vos photos.
Vous pouvez mais ce n'est pas une obligation, rentrer les coordonnées de l'expéditeur (vous en l'occurrence).
Par contre, il faut sélectionner les caractère "ANSEL" pour que la conversion des caractères spéciaux (éèàçêôïë) se passe bien.
Vous pouvez exporter tout le fichier et tous les individus à votre guise.
Lancer l'export et patienter un peu que le fichier soit généré.
Placer ce fichier dans le répertoire "Mes Document\GENEALOGIE\".
Lancer mon logiciel depuis le menu "Démarrer/Tous les programmes/LAMAISON/CNARILH.exe"
Si vous avez tout bien paramétré, vous devez voir votre fichier "*.GED" dans la liste des documents GENEALOGIE. Sélectionnez le, et cliquez sur OUVRIR.
Vous devriez arriver sur la liste des individus.
Sélectionnez en un en cliquant dans la liste.
La fiche s'affiche, utilisez alors les outils pour corriger les caractères spéciaux, trier les familles et les unions par ordre chronologiques, puis affecter les numéros de SOSA à partir de la fiche sélectionnée.
Dans OPTION, indiquez l'emplacement des photos (copie du chemin depuis l'explorateur)
Enregistrer le fichier pour figer ces paramètres.
C'est tout, vous êtes prêt pour visualiser vos arbres (oui je sais, c'est un peu de gymnastique, mais avec l'habitude, ça vous paraitra simple).

IMPRESSION DES ARBRES

L'impression des arbres génère un fichier JPEG qui est stocké dans le même répertoire que vos fichiers GEDCOM (Mes Document\GENEALOGIE)
Vous pouvez l'ouvrir avec l'aperçu des photos, ou avec un logiciel de traitement d'image genre "PhotoFiltre", pour le recadrer et donner ainsi une photo facilement imprimable, et sur laquelle vous pourrez ajouter un titre ou tout autres commentaires.
Impression d'un arbre

CONSEILS POUR VOS PHOTOGRAPHIES

Placez toutes les photos d'un même arbre dans un seul répertoire.
Nommez chaque photo par le nom de famille (nom de jeune fille pour les femmes), le prénom, le nom de famille du conjoint (facultatif mais dans certain cas c'est plus pratique)  et l'année du cliché afin d'avoir un classement facile quand vous êtes amené à sélectionner les photos dans le répertoire.
Exemple de nom de fichier:
    LamaisonJean2004.jpg
    EnguehardDeniseLamaison1997.jpg
    LamaisonMelanie2008.jpg
Éviter les accents, les espaces et autres caractères spéciaux qui ont tant de mal à transiter par Internet et entre les différents systèmes d'exploitations.
Faite des photos avec un format carré de 350x350 point avec une résolution de 72 points pas pouces, c'est amplement suffisant pour avoir une belle image à l'écran comme à l'impression, et ne pas avoir un fichier trop volumineux (100 à 200Ko est une bonne moyenne).



Ce que je n'ai pas encore pu intégrer:

Je n'utilise qu'une seule des photos, et comme je ne sais pas quel est la photos principale que vous utilisiez (l'export GEDCOM ne transmet pas cette information), alors si le nom de la photo se termine par 4 chiffre (l'année de la pris de vue), je prends la plus récente.
Je ne peux pas encore créer un lien vers une personne déjà enregistrée dans l'arbre (exemple: mariage de 2 sœurs avec les 2 frères d'une autre famille).
Je n'exploite pas les notes
Je n'utilise qu'1/3 des codes de la norme GEDCOM5.5, mais ce sont les principales de mon point de vue.Vous pouvez voir cette liste des codes sur
http://www.robert-weinland.org/gedc.php
Je compte faire un troisième arbre pour visualiser la descendance d'un individu: patientez encore un peu.